Astuces de torréfacteur pour reconnaître un bon café

Une boisson qui se consomme partout comme le café tient particulièrement son goût d’une personne appelé torréfacteur. Ce dernier est l’acteur décisif qui confère la saveur de ce nectar énergisant. Voici les tenants et aboutissants de la mission de torréfacteur.

Choisir la bonne graine

Certes, avoir un bon café dans sa tasse est plus compliqué que l’on y pense. Tout d’abord, il faut utiliser de la bonne graine. Normalement un exportateur livre les fèves directement au torréfacteur car celui-ci ne peut se déplacer directement auprès des cultivateurs. Ainsi, il faudra trouver le partenaire idéal qui sélectionne minutieusement les grains de café à torréfier. Deux genres de graine de café se distinguent selon leur mode de récolte. D’une part il y a le « café lavé » qui consiste à tremper les fèves dans une rigole d’eau afin d’en trier les plus mûres. D’autre part, le « café nature » par contre, consiste à sécher les cerises au soleil et à les retourner avant de les dépulper une fois qu’elles sont sèches.

Le secret de la torréfaction

Le torréfacteur doit avoir un œil bien rivé sur les courbes de sa machine à torréfaction. Il règle les températures des graines et de la machine. La torréfaction s’effectue step by step. Il est préférable de cuir seulement 9 à 10 kg pour garder la qualité de la cuisson. Cette dernière dépend de la taille des fèves de café. Un café cuit a un goût de plus en plus amer, par contre, si on le cuit moins, il devient plus acide. Concernant les sensations, il arrive un moment où le café exhale une sensation grillée. En effet, l’astuce du torréfacteur repose sur l’instant où il décide d’arrêter la cuisson. La préparation d’un bon café continue en assemblant plusieurs terroirs. Sachez que ce breuvage contient 800 arômes différents. C’est assez étonnant non !

Un bon café chez soi

Voici quelques conseils afin de goûter au bon café fait-maison. Premièrement, consommer votre café rapidement ultérieurement à sa date de torréfaction. En effet, cela garde les saveurs et les vertus du bon café. Pour les maniaques de café, ils aiment boire directement du café fraichement torréfié. Il est préférable de moudre le café quelques minutes avant de le consommer, cela gardera la richesse aromatique des grains. Par ailleurs, investir pour un moulin à café est la solution. En revanche, les cafés moulus n’ont pas de vertus très aromatiques mais cela dépend du goût de chacun.

L’assemblage, la recette secrète du torréfacteur
Le robusta, un café puissant et amer