Le caféier, un fruit venu d’Ethiopie

La deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau, c’est le café. Sa richesse nutritionnelle octroi nombreux bienfaits pour notre organisme. En effet, c’est intéressant de savoir quelle est l’histoire du caféier avant d’avoir sa place d’honneur dans notre tasse.

Origine du caféier

Les caféiers sont des végétales rubiacées. Il comprend une variété d’espèces allant jusqu’au nombre de 80 arbustes. Cette plante est originaire des régions tropicales du continent Africain et Asiatiques. Les espèces les plus cultivées sont le café dit coffra arabica et le coffra canephora. Le premier est une plante originaire de la province de Kaffa en Éthiopie. C’est l’espèce la plus appréciée dans le monde entier. Ce spécimen de café est cultivé en 1865 dans les régions à climat tropicales de l’Amérique du Sud et centrale. Son arbre peut atteindre 9 m de hauteur mais on peut également le tailler entre 2 à 3 m seulement. Ses feuilles sont persistantes en forme ovale. Ses fleurs sont de couleur blanche et ses fruits sont rouge vif et deviennent violets s’ils sont mûrs. En effet, la graine de café se divise en deux parties, casée face à face et il arrive qu’on les appelle aussi « cerises ».

L’histoire du breuvage

Le caféier arabica de la famille Rubiacées a vécu une longue histoire et reste jusqu’à maintenant le plus savoureux breuvage dans son genre. Les premiers utilisateurs de cette boisson tonifiante sont les Arabes. Vers la fin du XVe siècle, les Arabes ont commencé à cultiver le caféier dans la ville de Mocha ou Moka. Cette ville portuaire avec ses conditions climatiques était propice à la plantation, qu’il était même possible d’exporter les fruits de café produit. En 1554, une maison du café était ouverte à Constantinople. Par contre, l’Europe n’a pu déguster le café dans un lieu public qu’un siècle plus tard. D’ailleurs c’est à partir de cela que le café a gagné sa notoriété dans toute l’Europe voire même dans le monde entier.

Les bienfaits procurés par notre tasse de café

Le café est un breuvage riche en antioxydants. Certes, il contient des polyphénols qui sont formés d’acide chlorogénique, quinique et caféique. C’est également une graine riche en lipides, fibres, acides aminés, magnésium, sodium, cuivre et zinc ainsi que des vitamines B2, B3, B5, et B6. À part, cela c’est une boisson énergisante et tonifiante. Il est surtout apprécié, car il confère une sensation de bien-être à notre organisme.